Texte uniquement | Anglais
Version graphique | Anglais

Réunions du PACA et supports pour ateliers

Cette page propose de brèves descriptions des réunions du PACA et des liens vers des supports d'ateliers pertinents.

Depuis son fondement officiel en novembre 2012, le comité directeur du PACA est chargé du suivi et des décisions stratégiques. Le comité directeur se réunit deux fois par an. Les réunions ont lieu dans les pays touchés par le problème des aflatoxines. Pour mettre au point la structure initiale de gouvernance du PACA et préparer le fondement, le comité directeur par intérim s'est réuni en plusieurs occasions en 2012. Les communiqués et documents des réunions du comité directeur et du comité directeur par intérim sont disponibles ici.

Le Secrétariat du PACA a donné plusieurs présentations de sensibilisation à des événements clés, notamment Conférence et exposition africaine du bétail 2013 (ALiCE) des 26–28 juin 2013 et le Congrès de la Fédération des fermiers d'Afrique de l'Est (EAFF) de 2013 le 5 août 2013.


Atelier de consultation des parties prenantes pour le développement de la stratégie du PACA
10–12 avril 2013 | Dar Es Salaam, Tanzanie

Il s'est agi d'une réunion technique d'experts invités issus des secteurs de l'agriculture, du commerce et de la santé pour échanger des informations et fournir des éléments pour la direction stratégique et les activités du PACA. Une fois les directions stratégiques définies, le PACA prévoit d'organiser une Plateforme de partenariat pour engager la grande communauté du PACA. Les objectifs de l'Atelier de développement de la stratégie sont de : Réunir les connaissances et les expertises sur l'aflatoxine existant sur tout le continent, Expliquer le travail du PACA à ce jour et fournir des éléments sur la stratégie et la future direction du PACA, Donner des priorités à des actions d'intervention spécifiques en se basant sur les critères convenus, Développer les principaux domaines de résultats pour les actions.


Fondement officiel du PACA
31 octobre 2012 | Addis Abeba (Éthiopie)

Le PACA a été officiellement fondé suite à la commémoration de la Journée pour la sécurité Alimentaire et Nutritionnelle en Afrique (ADFNS). L'objectif général du fondement du PACA était d'informer et de sensibiliser les décideurs de haut niveau sur l'étendue du problème des aflatoxines en Afrique, ainsi que sur les options potentielles de lutte contre ce problème. En particulier, l'attention a été portée sur les points suivants : présentation de l'approche à l'échelle du continent de la CUA pour faire face au problème de l'aflatoxine dans le contexte du Programme Détaillé de Développement de l'Agriculture Africaine (PDDAA), entrée en fonction des nouveaux membres du comité directeur du PACA, discussion sur le négoce des produits agricoles et les difficultés de l'industrie agroalimentaire en Afrique dans le contexte de l'aflatoxine.


Atelier du PACA à l'AU-IBAR
3–4 octobre 2011 | Nairobi, Kenya

Environ 4,5 milliards de personnes vivant dans les pays en voie de développement sont un jour ou l'autre exposés à des niveaux dangereux d'aflatoxine dans leur alimentation, ce qui entraîne des problèmes de santé chroniques du fait d'un affaiblissement de leur système immunitaire, des problèmes de croissance et des maladies du foie ainsi qu'une instabilité alimentaire de par la perte de cultures. Les animaux consommant des aliments contaminés ont une faible productivité, tandis que les grands organismes agricoles où sont détectés des taux d'aflatoxine supérieurs aux limites autorisés se voient souvent refuser des opportunités commerciales. En réponse à la menace que pose l'aflatoxine aux consommateurs et aux économies en Afrique, la septième Plateforme du partenariat (PP) du Programme détaillé de développement de l'agriculture africaine (PDDAA) a souligné le besoin de trouver des moyens de lutte contre l'aflatoxine et d'autres problèmes SPS de manière holistique et intégrée. La réunion PP du PDDAA a « enjoint à la CUA et à l'Agence NEPAD de superviser l'établissement d'un Groupe de travail SPS continental pour intégrer les questions SPS dans le cadre du PDDAA et créer un Partenariat africain de lutte contre l'aflatoxine ». La réunion du Partenariat pour la lutte contre l'aflatoxine en Afrique (PACA) a réunion une grande variété de parties prenantes en Afrique et a été l'occasion de contribuer au développement et à la conception d'un partenariat dirigé par et appartenant aux africains pour le contrôle holistique de l'aflatoxine sur le continent afin d'améliorer la santé publique, augmenter les échanges commerciaux, accroître les revenus des petits exploitants et améliorer la sécurité alimentaire. Les participants se sont concentrés sur l'établissement d'un cadre intermédiaire pour organiser et coordonner le support aux programmes et actions de lutte contre l'aflatoxine. La réunion a été organisée sous l'égide de l'AU/DREA et tenue à l'AU-IBAR (Bureau interafricain des ressources animales de l'Union Africaine).


7ème plateforme du partenariat du PDDAA, vue côté PACA
23 mars 2011 | Yaoundé, Cameroun

Le Sommet des chefs d'État et de gouvernement Africains de janvier 2011 a mis en avant le rôle essentiel de la sûreté aliments dans la sécurité alimentaire en Afrique et a appelé à la mise en place d'une Autorité panafricaine de sécurité alimentaire pour harmoniser et institutionnaliser les questions de sécurité alimentaire à l'échelle du continent. Garantir l'application des règles SPS sur tout le continent est essentiel pour gagner la confiance des consommateurs, que ce soit en Afrique ou dans le monde. En harmonisant les normes SPS, l'intégration régionale en Afrique deviendra une réalité et les bonnes pratiques agricoles qui permettent de contrôler les maladies animales et les parasites des végétaux amèneront une hausse de la production et des marchés agricoles dynamiques, avec des effets positifs sur la sécurité alimentaire, le commerce et le développement économique sur le plan national, régional et panafricain. La contamination à l'aflatoxine est un exemple de problèmes SPS ayant un effet dévastateur sur la sécurité alimentaire, la santé publique, le commerce et le développement économique. Le 23 mars 2011, dans le cadre de la 7ème PP du PDDAA à Yaoundé (Cameroun), la Commission de l'Union Africaine et la Fondation Bill & Melinda Gates ont organisé un événement annexe sur les questions SPS et la proposition de la formation d'un Partenariat pour la lutte contre l'aflatoxine en Afrique (PACA). Les participants à cet événement ont enjoint à la CUA et à l'Agence NEPAD de superviser l'établissement d'un Groupe de travail SPS continental pour intégrer les questions SPS dans le cadre du PDDAA et créer un Partenariat africain de lutte contre l'aflatoxine.


Réunion d'un groupe d'experts
2 mars 2011 | Bruxelles, Belgique

Un groupe d'experts et 25 organismes de charité et de financement s'intéressant à la lutte contre l'aflatoxine en Afrique se sont rencontrés à la Commission Européenne à Bruxelles (Belgique). L'objet de cette réunion était de partager des informations sur les différents programmes et actions requis pour une lutte efficace contre l'aflatoxine et les besoins financiers associés de cette lutte contre l'aflatoxine en Afrique.