Texte uniquement | Anglais
Version graphique | Anglais

Thème 3 : Le développement du commerce et des échanges et la protection de la santé humaine contre les aflatoxines

En Afrique, la grande majorité des consommateurs – riches ou pauvres – ne sait pas qu'elle peut consommer des aliments contaminés par l'aflatoxine, ou que ces aliments sont susceptibles de mettre sa santé en péril. Les grandes sociétés agroalimentaires connaissent généralement les problèmes liés aux aflatoxines, mais peut-être pas les entreprises de petite et moyenne taille. Il y a aussi un manque d'initiatives pour fournir des denrées contenant des taux d'aflatoxines ne présentant pas de danger et des systèmes d'approvisionnement de telles denrées.

La sensibilisation des consommateurs au sujet des risques sanitaires que posent les aflatoxines peut créer une demande de denrées alimentaires sans risque lié à l'aflatoxine. Cela pourrait générer une volonté de payer plus cher pour des aliments dont la sécurité est certifiée.

Mais en créant un marché à deux niveaux – avec des aliments coûteux, certifiés sans risques liés à l'aflatoxine et des denrées moins chères susceptibles de contenir des niveaux dangereux d'aflatoxines – il existe un risque d'augmentation de l'exposition des populations pauvres à des denrées contaminées. En outre, les petits producteurs, souvent des femmes, dans l'incapacité de se conformer aux normes de sécurité sur l'aflatoxine, pourraient se trouver exclus des marchés.

Pour faire face à ces challenges, le PACA encourage une combinaison d'initiatives, de normes harmonisées appliquées avec rigueur et d'usages alternatifs des produits contaminés qui protègent la santé tout en favorisant le commerce. Ces approches tournent autour de deux grands objectifs :

  • Favoriser la croissance du commerce de denrées alimentaires et d'aliments pour animaux contenant des niveaux très faibles et surs d'aflatoxine
  • Créer des initiatives encourageant les comportements positifs quant au contrôle de l'aflatoxine

Favoriser la croissance du commerce de denrées alimentaires et d'aliments pour animaux surs

Pour les fermiers et les entreprises de transformation, une bonne compréhension des avantages par rapport aux coûts des mesures de réduction de la contamination à l'aflatoxine peut catalyser les actions de lutte contre ce fléau. Le PACA travaille donc avec des représentants de l'industrie agroalimentaire, des agents de commerces et des chercheurs pour mener à bien une analyse coûts–avantages. Le Partenariat promeut un usage plus large des approches basées sur les risques pour mieux contrôler les aflatoxines tout au long des chaînes de valeur.

Le PACA souhaite aider à identifier les marchés potentiellement viables actuellement restreints du fait de la contamination à l'aflatoxine. Il va ensuite promouvoir l'adoption de technologies adaptées et de procédures de certification qui vont ouvrir ces marchés aux produits africains.

Le Partenariat va aussi identifier et soutenir les projets et les organisations déjà impliqués dans le développement de la chaîne de valeur et qui sont susceptibles de tirer profit d'une meilleure lutte contre l'aflatoxine. En particulier, le PACA favorise les partenariats public–privé visant le développement du marché.

Créer des initiatives encourageant les comportements positifs

Le PACA vise à créer une combinaison équilibrée d'incitatifs et de sanctions initiant un mouvement vers des comportements de réduction de la contamination à l'aflatoxine. En travaillant avec des instances réglementaires, des organismes de normalisation et des organismes d'échange des produits de base et d'autres organismes privés, le PACA promeut le développement et l'application des normes et de pratiques justes et simples pour traiter les produits non conformes à ces normes.

Le PACA va aussi étudier l'utilité des processus de certification pour les produits alimentaires pour humains et animaux sans risque lié à l'aflatoxine. Le Partenariat est soucieux du risque de créer un marché à deux niveaux, avec des aliments surs accessibles aux nantis et les denrées potentiellement contaminées réservées aux pauvres.

La sensibilisation est une pièce maîtresse du changement des comportements. Le PACA travaille ainsi avec les producteurs et les sociétés de transformation pour mieux faire connaître les normes en cours d'élaboration, les moyens de se conformer à ces normes et des avantages que cela présente. Le Partenariat collabore aussi avec les entreprises pour les aider à développer et mette en œuvre des moyens de vérification leur permettant d'acheter uniquement des produits conformes.

Enfin, le PACA développe, promeut et favorise les utilisations sans dangers et économiquement viables des lots de produits agricoles de base dépassant les niveaux d'aflatoxines autorisés pour la consommation humaine. Les possibles usages de ces produits sont notamment des mélanges avec des lots de produits dont le niveau d'aflatoxine est faible, le traitement des denrées contaminées pour réduire les niveaux d'aflatoxine et la recherche d'usages alternatifs tels que la transformation en biocarburant.

En dernier recours, les lots de produits fortement contaminés devront peut-être être détruits par enfouissement ou incinération. Dans ces situations, le PACA prône le versement d'une compensation à ces produits afin d'encourager les mises en conformité.